AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Did you hear that ? ♠ Park Soo Hwa - Lee Duck Hwan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 111
Date d'inscription : 20/01/2018
Age : 27
Localisation : Marché noir
Emploi/loisirs : Tatoueur
Humeur : Le matin, ta gueule.
Park Soo Hwa
Park Soo Hwa
MessageSujet: Did you hear that ? ♠ Park Soo Hwa - Lee Duck Hwan   Did you hear that ? ♠ Park Soo Hwa - Lee Duck Hwan EmptyLun 19 Fév - 12:20






Did you hear that ?

Park Soo Hwa & Lee Duck Hwan

Envoyé à  : Ducky

Je t'attends à l'adresse que je t'ai envoyé en pièce jointe. Sois là pour 22h, appelle moi si tu te perds. Je pense avoir trouvé la maison de Phantom. Si t'es en retard les infos nous fileront entre les doigts.

Park Soo Hwa.



21h54.

J'ai envoyé ce sms il y a une heure et je n'ai eu aucune réponse.

Nous étions d'accord. J'ai promis à Lee Duck Hwan de l'aider à trouver des indices sur Phantom, le hacker célèbre qui semble être le seul capable de s'infiltrer dans le système surprotégé de Sunrise Corp. C'est la première fois que je le contacte depuis qu'il m'a donné son numéro, et j'espère pour lui qu'il ne va pas me poser de lapin.

Adossé au lampadaire face à la maison des horreurs derrière moi, je lance un regard vers la façade vieillie. Elle est grande, probablement deux étages avec un grenier en plus. Des planches sont clouées sur les fenêtres, et si quelqu'un devait se planquer, ce serait probablement là dedans. Un dealer m'a donné cette adresse la dernière fois que je me suis rendu au marché noir. Je doute que Phantom y soit aujourd'hui, mais je suis presque certain que c'est l'un de ses repaires permanents.

Du moins, je l'espère.

Je soupire d'impatience en pianotant mes doigts sur le manche de la batte que je tiens tranquillement contre mon épaule. C'est la moindre des précautions. Déjà pour faciliter l'entrée, et surtout dans le cas où nous aurions besoin de nous défendre. J'ai regardé suffisamment de films d'horreurs dans ma vie pour savoir qu'il vaut mieux s'armer quand on force l'entrée d'une propriété privée.

Je baisse les yeux vers la ruelle qui s'étend devant moi. Une silhouette s'en détache peu à peu, et pendant une seconde je me demande s'il s'agit du propriétaire de la baraque abandonnée. Mais une minute plus tard, je reconnais mon acolyte de la soirée, qui s'est finalement pointé pile à l'heure. Un rictus satisfait étire le coin de mes lèvres alors que je me détache de mon lampadaire pour m'approcher de lui :

« J'ai failli attendre. »

Je désigne la vieille maison derrière moi d'un geste du menton, en ajoutant :

« C'est ici. On entre là-dedans et on fouille tout. On va forcément choper des infos intéressantes. »

Et si ce n'est pas le cas, on aura au moins une maison en moins à rayer de la liste.


☾ anesidora
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 78
Date d'inscription : 19/01/2018
Age : 23
Emploi/loisirs : Etudiant en informatique
Lee Duck Hwan
Lee Duck Hwan
MessageSujet: Re: Did you hear that ? ♠ Park Soo Hwa - Lee Duck Hwan   Did you hear that ? ♠ Park Soo Hwa - Lee Duck Hwan EmptyMer 21 Fév - 11:38






Did you hear that ?

Park Soo Hwa & Lee Duck Hwan

D'ordinaire, ce jour-là était celui qui comportait le moins de cours de toute la semaine. Et pourtant, la journée lui avait semblé une éternité. Puisqu'il avait quitté l'université assez tôt, aux alentours de onze heures et demi, Duck Hwan avait rejoint sa mère à qui il avait promis de l'accompagner pour tenir compagnie à son père.

Cela faisait maintenant quelques jours qu'il avait eu l'autorisation de quitter l'hôpital pour se reposer à son domicile. Et depuis sa sortie, le pauvre étudiant n'avait pas encore eu le temps de se libérer pour aller prendre de ses nouvelles. Quelques contrôles et examens surprises auxquels il ne s'était pas préparé avaient ponctué ses heures de classe des jours précédents, si bien que le soir il rentrait tout simplement chez lui sans passer par la case "domicile familial". Et il ruminait en songeant qu'il aurait peut-être pu mieux se préparer et réviser pour éviter des tôlés dans des matières qui lui importaient peu mais qui comptaient énormément pour sa moyenne.

Alors aujourd'hui, même si son moral n'était pas au beau fixe, il n'allait pas y échapper. Même si sa mère l'exaspérait d'habitude à trop le couver et l'assaillir de questions dès qu'elle remarquait une expression différente sur son visage, ces derniers temps elle était beaucoup plus distraite. L'état de son mari la préoccupait et c'était bien normal. Car même s'il avait eu l'autorisation de sortir de l'hôpital, la fatigue qui marquait ses traits et son teint blafard avaient frappé Duck Hwan à l'instant où il avait posé les yeux sur son père.

Ce n'était que tard dans la soirée qu'il se rendit compte qu'un message lui avait été envoyé un peu plus tôt. Le nom de l'expéditeur l'avait intrigué un instant car il s'était demandé ce que lui voulait Park Soo Hwa alors qu'ils n'avaient eu aucun contact depuis leur rencontre. Puis, un simple mot attira son attention et eut le mérite de lui remonter le moral.

Phantom.

Soo Hwa venait de l'informer qu'il avait peut-être trouvé son repère, et lui proposait une expédition le soir-même aux alentours de dix heures. Après avoir réfléchi à quelle heure commençait son premier cours le lendemain et estimé approximativement le nombre d'heures de sommeil qu'il pourrait avoir, Duck Hwan en conclut que tout ceci était faisable. Puis, il jeta un coup d'oeil à l'horloge et se rendit compte qu'il devait se bouger vite fait pour être sûr d'arriver à temps.

Il quitta précipitamment la table après avoir englouti une dernière bouchée du délicieux kimchi jjigae de sa mère, sous le regard interloqué de celle-ci. Il bafouilla une excuse bidon et prétexta qu'il avait oublié de rédiger un devoir à rendre pour le lendemain. Et il pria pour que ce ne soit pas réellement le cas.

Duck Hwan devait donc rejoindre une nouvelle fois les quartiers inquiétants du Downtown, et de nuit cette fois-ci. Il fut un peu plus rassuré en réalisant que cette fois, il ne serait pas seul. Mais que connaissait-il vraiment de Park Soo Hwa ? Qui disait qu'il ne lui tendait pas un piège pour le séquestrer et lui faire subir d'affreuses tortures ? Ses doigts se resserrèrent sur l'anneau qu'il portait autour du coup depuis sa rencontre avec lui.

« Si tu as le moindre doute, tu n'auras qu'à le jeter dans un égoût » lui avait-il dit. C'était une option qui se présentait à lui au cas-où les choses tourneraient mal, et s'il ne l'avait pas encore envisagé peut-être changerait-il d'avis d'ici-là.

En suivant scrupuleusement l'itinéraire calculé à l'aide d'une application, il ne s'était étrangement pas perdu et était même arrivé pile à l'heure. D'ailleurs, il fut accueilli par un « J'ai failli attendre. » qui eut le mérite de lui arracher une grimace sarcastique. Il en aurait presque oublié à quel point Park Soo Hwa était charmant dans sa façon de s'adresser à lui. Mais si d'ordinaire il ne relevait pas ce genre de taquinerie, il ne savait pas pourquoi il se sentait l'envie de riposter quand cela venait de lui.

Il était inutile de s'attarder sur les raisons pour lesquelles il n'avait pas répondu plus tôt pour au moins confirmer sa présence. La journée avait été suffisamment pesante, et il remercierait presque Soo Hwa de lui offrir une diversion et de quoi lui changer les idées. Enfin, il le remercierait bien si... Hé bien, si ce n'était pas Park Soo Hwa. Lui, il pouvait toujours courir !

Il faisait d'ailleurs un peu flipper, à s'adosser contre un lampadaire qui donnait un éclairage étrange - digne d'un film d'horreur - avec sa batte sur l'épaule. Duck Hwan, lui, s'était pointé les mains dans les poches, tout juste armé de son fidèle sac à dos rempli de conneries en tout genre.

Soo Hwa lui désigna une maison qu'il présenta comme le possible repère de Phantom. Mais une minute, pourquoi parlait-il de fouiller les lieux ? Et si quelqu'un vivait là-dedans ? Quoi que, vu l'état de la baraque, cette dernière hypothèse était certainement à écarter. Mais en tout cas, il était loin de s'imaginer qu'en venant ici, il se transformerait en cambrioleur du dimanche. Pour tout dire, il n'avait rien imaginé du tout. Ou peut-être qu'en ouvrant la porte, ils tomberaient tous les deux tout simplement sur le Hacker qui les accueillerait chez lui et les inviterait à prendre le thé.

« Tu sais ce que tu fais, au moins ? » Demanda-t-il, ironique et inquiet, ouvrant enfin la bouche pour la première fois depuis qu'il était arrivé.

Puis il examina la maison délabrée d'un oeil perplexe voire craintif. Elle avait vraiment des allures de maison hantée, tiens. Et lui n'était qu'une poule mouillée qu'un rien effrayait. Heureusement qu'il avait à ses côtés un gaillard costaud armé d'une batte de baseball et qui semblait n'avoir peur de rien !


☾ anesidora

_________________
I’m so glad I’m a human out of all living organisms, What if I was born as a rock? I’d be kicked here and there
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 111
Date d'inscription : 20/01/2018
Age : 27
Localisation : Marché noir
Emploi/loisirs : Tatoueur
Humeur : Le matin, ta gueule.
Park Soo Hwa
Park Soo Hwa
MessageSujet: Re: Did you hear that ? ♠ Park Soo Hwa - Lee Duck Hwan   Did you hear that ? ♠ Park Soo Hwa - Lee Duck Hwan EmptySam 24 Fév - 18:24






Did you hear that ?

Park Soo Hwa & Lee Duck Hwan

« Tu sais ce que tu fais, au moins ? »

J’ignore si sa question est empli d’inquiétude ou simplement d’ironie, mais immédiatement, ses mots m’arrachent un rictus amusé. Je m’approche de l’entrée et tapotant mon épaule avec ma batte, l’air assuré et maître de moi-même.

Mais en vérité, c’est la première fois que je fais un truc pareil.

« Contente toi de me faire confiance et tout se passera bien mon grand. »

J’ai vécu dans la rue après avoir fui mon domicile familial dans l’Uptown, mais je n’ai jamais eu besoin de forcer une maison pour dormir. Je me contentais de m'allonger sur les paliers, ou de dormir dans les cages d'escaliers en serrant mes carnets contre moi. Même si cette vieille demeure semble inhabitée, je ne me suis jamais permis d’entrer chez quelqu’un sans y être invité. Mais il faut bien un début à tout, n’est-ce pas ? Et c'est pour la bonne cause. J’attrape fermement le manche de ma batte et frappe un premier coup sur la poignée, qui saute sous le choc. La porte s’ouvre alors d’elle-même dans un grincement des plus sinitres, et un sourire victorieux habille mes lèvres alors que je repose la batte sur mon épaule.

« La voie est libre. Et on faisait un tour du propriétaire ? »

J’entre le premier, découvrant tout d’abord le hall d’entrée de la maison, ouvert sur un grand salon. C’est un peu poussiéreux et un peu vétuste, mais pas suffisamment insalubre pour empêcher quelqu’un de vivre ici. Par contre, il faut admettre que c'est spacieux. Et on a pas encore vu le deuxième étage.

Je plisse les yeux, pas encore accoutumé aux ténèbres des lieux, et attrape mon zippo dans ma poche pour l’allumer. Il éclaire un peu, mais à cause des courants d'air, sa flamme tremble beaucoup trop pour pouvoir observer comme je le voudrais.

« Ça va pas être pratique ça, t’aurais pas une lampe torche dans ton sac ? »

J’en profite pour m’avancer vers le salon, observant des vieux cadres poussiéreux et brisés. Il y’a des familles dessus, toujours la même. Probablement celle ayant vécu ici avant d’être prise d’assaut par les squatteurs, puis Phantom…
Je m’approche d’une fenêtre, recouverte de nombreuses coupures de journaux et attachés par du gros scotch bruns tout autour de ladite fenêtre. Je la désigne à mon complice en toquant dessus, affichant un sourire à la fois narquois et satisfait :

« Qui fait ce genre de chose s’il n’a rien à cacher ? »

Je pense qu'on va découvrir bien des choses dans cette maison, et l'adrénaline commence à me prendre. Ça faisait un moment que je ne m'étais pas amusé comme ça. Les 400 coups nocturnes, je ne les faisais qu'avec Hwa Min. Et depuis mon monumental râteau, je n'ai pas pris le temps de la revoir en face à face. Juste des sms, de temps en temps. Pour l'instant, je n'en ai pas le courage.

Alors cette visite improvisée, c'est idéal pour tout oublier.


☾ anesidora

_________________
Lève les yeux bordel, regarde le ciel. Si t'as envie de te tuer fais le, je te pousse s'il le faut. Mais assume de vouloir quitter le monde qui t'offre un truc pareil.
endlesslove.
It's better to die standing up than to spend your life on your knees. ▵
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 78
Date d'inscription : 19/01/2018
Age : 23
Emploi/loisirs : Etudiant en informatique
Lee Duck Hwan
Lee Duck Hwan
MessageSujet: Re: Did you hear that ? ♠ Park Soo Hwa - Lee Duck Hwan   Did you hear that ? ♠ Park Soo Hwa - Lee Duck Hwan EmptyDim 25 Fév - 17:17






Did you hear that ?

Park Soo Hwa & Lee Duck Hwan

Même s'il ne l'admettrait jamais, Duck Hwan ressentit une bouffée d'admiration envers Soo Hwa. Il avait l'air tellement confiant, tellement... Tellement cool ! Bon, la batte de base-ball donnait à son personnage un côté encore plus badboy et flippant, mais il ressemblait à un de ces voyous hyper classes qu'on pouvait voir parfois dans les films. Et quand ladite batte envoya valser la poignée de la porte, après un sursaut dû à l'effet de surprise, l'étudiant naïf se retint d'applaudir. Il n'allait tout de même pas donner à Soo Hwa le plaisir de s'enthousiasmer devant le moindre de ses faits et gestes.

Le grincement sinistre de la porte couplé au grésillement du lampadaire eut le mérite de le ramener illico sur terre et de prendre conscience de l'ampleur de la situation. Ils étaient deux inconscients qui, en pleine nuit, avaient décidé d'aller braquer une maison abandonnée. Abandonnée, ou peut-être pire : hantée. Avec la malchance qui lui collait à la peau, Duck Hwan allait sûrement tomber sur des pièges dignes d'un temple des films Indiana Jones. Du coup, il eut un petit moment d'appréhension lorsque Soo Hwa l'invita à le suivre pour pénétrer à l'intérieur de la demeure délabrée. Mais rester seul à une heure pareille dans les rues sinistres des bas quartiers n'était pas non plus une bonne idée. D'ailleurs, quelle était cette petite forme qui venait de traverser la route à toute vitesse ? Un rat ??

Duck Hwan s'empressa donc de suivre son acolyte à l'intérieur, peu rassuré. Mieux valait ne pas rester loin de la batte de base-ball, parce que lui n'avait même pas eu l'idée d'emporter de quoi se protéger au cas-où. Et contrairement à ce que la façade laissait penser, la maison était plutôt spacieuse - dans un sale état et poussiéreux puisque personne ne semblait avoir habité ici depuis des lustres, mais spacieux.

A cause du manque de luminosité - évidemment l'électricité avait été coupée depuis un moment suite aux factures impayées, sûrement - Duck Hwan buta à plusieurs reprises dans tous les meubles à sa portée. Un juron accompagna chacune des fois où ses jambes se heurtèrent aux objets qui traînaient par terre. Niveau discrétion, on ne pouvait pas faire pire. Ne vous avait-on pas prévenu qu'il ferait un piètre cambrioleur ?

Soo Hwa avait allumé son zippo pour essayer d'éclairer la pièce du mieux qu'il le put, mais en vain. Ce fut pourquoi il demanda ensuite si son acolyte avait pensé à amener une lampe torche. Franchement, à quoi pensait-il en demandant une chose pareille à Lee Duck Hwan ? Est-ce qu'il avait pensé à amener de quoi faciliter leurs recherches ? Bien sûr que... Non.

Heureusement que ce dingue de technologie avait tout de même une solution de secours, et il profita même de l'occasion pour chambrer le cambrioleur en herbe :

« Qui utilise encore des lampes ? Y a une invention formidable qu'on appelle portable, ahjussi. »

Et pour appuyer ses propos, Duck Hwan sortit le sien et se servit de l'application qui permettait de simuler l'éclairage d'une lampe torche. Il dirigea ensuite le faisceau à l'endroit indiqué par Soo Hwa, la fameuse fenêtre protégée par du papier journal. Et c'était louche, en effet. Mais ça ne prouvait toujours pas que Phantom ait vécu ici.

Les pas de l'étudiant le menèrent jusqu'à la cuisine, où son premier réflexe fut d'ouvrir le réfrigérateur - allez savoir pourquoi. Une odeur immonde accompagnée de moucherons s'en dégagea et l'obligea à reculer de quelques pas. Une exclamation de dégoût s'était échappée de sa bouche, et il réprima un haut-le-cœur en trouvant le coupable : quelque chose ressemblant à un rat s'était certainement retrouvé pris au piège par on ne sait quel hasard, et avait tout simplement crevé et pourri dans le frigo.

« Dégueu ! » Se lamenta-t-il en refermant la porte sans demander son reste.

Vexé et dégoûté, il décida de porter son attention sur une autre pièce de la maison. Peut-être y aurait-il quelque chose ressemblant à une salle d'ordinateurs ? Peut-être même derrière cette porte, là, tout au fond. Prudemment, Duck Hwan enclencha la poignée poisseuse qui céda dans un grincement. La lumière de son portable dévoila le contenu de la pièce qui avait certainement dû faire office autrefois de bureau, dont il ne restait que les meubles vides. A tout hasard, il ouvrit les tiroirs des commodes mais ne trouva rien du tout.

Il ne restait plus qu'à monter au deuxième étage voir si celui-ci recelait d'indices plus intéressants.


☾ anesidora

_________________
I’m so glad I’m a human out of all living organisms, What if I was born as a rock? I’d be kicked here and there
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 111
Date d'inscription : 20/01/2018
Age : 27
Localisation : Marché noir
Emploi/loisirs : Tatoueur
Humeur : Le matin, ta gueule.
Park Soo Hwa
Park Soo Hwa
MessageSujet: Re: Did you hear that ? ♠ Park Soo Hwa - Lee Duck Hwan   Did you hear that ? ♠ Park Soo Hwa - Lee Duck Hwan EmptyLun 26 Fév - 23:34






Did you hear that ?

Park Soo Hwa & Lee Duck Hwan

« Qui utilise encore des lampes ? Y a une invention formidable qu'on appelle portable, ahjussi. »

Je me retourne vers mon complice alors qu’il dégaine d’un geste expert son portable. Immédiatement, une grimace outrée déforme mon visage alors que je réplique :

« Ahjussi ? Yah ! Je ne t’autorise pas, sale gamin. Je suis juste pas le genre de mec collé à mon portable H24. »

Pour être honnête, j’ignorais totalement que mon portable pouvait être équiper d’une lampe. Il faudrait que je pense à vérifier quand je serais seul. Pour l’heure, je range mon zippo et observe les endroits que Duck Hwan éclaire, cherchant quelque chose qui pourrait sortir du lot. Un détail, un indice qui indiquerait que Phantom aurait fait escale ici, même pour un temps.

Je le suis du regard alors qu’il investit la cuisine pour ouvrir le réfrigérateur, réflexe que je n’aurai pas eu. Et quand je vois sa réaction, je me dis que j’ai bien fait. Je suis trop loin pour apercevoir le contenu de l’habitacle mais la grimace de mon ami, accompagné de son adjectif fleuri sont suffisants pour me donner une idée de ce qui doit pourrir là-dedans. Dans un incroyable élan d’empathie, je ricane en répondant :

« Evite de vomir sur la moquette surtout, faudrait pas la salir plus qu’elle ne l’est déjà. »

Pourtant, il poursuit avec courage l’exploration de la maison. Je le suis tranquillement pendant qu’il ouvre une nouvelle porte, découvrant alors une pièce vide, et sans grand intérêt. Haussant les épaules en croisant son regard, j’ouvre la marche cette fois pour grimper les escaliers grinçants, toujours armé de ma batte. Arrivé en haut, un long couloir sombre digne de The Grudge s’étire sous mes yeux. Peu impressionné, j’amorce un premier pas. J’ai vécu avec un monstre qui faisait grincer la porte de ma chambre de façon bien plus effrayante que n’importe quelle maison vide. Alors ce n’est pas un pauvre couloir qui m’arrêtera.

« Krr… »

Je me fige net, frappant malencontreusement le nez de Duck Hwan dans mon dos. Il gémit sa douleur, s'indignant probablement contre moi mais je ne l'écoute pas. Je lui intime le silence d’un geste de la main en murmurant :

« T’as entendu ça ? »

Je plisse les yeux, tentant de voir quelque chose dans l’obscurité latente. J’attrape le poignet de Duck Hwan pour pointer la lumière de son portable devant moi, avant de souffler d'un ton concerné :

« Faut que je t’avoue un truc : Je peux tabasser des mecs bien vivants, mais je sais pas comment on bute des fantômes. C’est un problème. »

Là, si on en croise un, je serais incapable de gérer. Je n’ai jamais eu d’atomes crochus avec les revenants. Je n'ai pas peur de grand-chose, en vérité. En dehors de mon père, de l'Uptown, et des fantômes. J'ai toujours été athée, conscient que l'existence d'une entité omnisciente et toute puissante est parfaitement surfaite ; mais il y a trop d'histoire sur les fantômes pour ne pas y croire.


☾ anesidora

_________________
Lève les yeux bordel, regarde le ciel. Si t'as envie de te tuer fais le, je te pousse s'il le faut. Mais assume de vouloir quitter le monde qui t'offre un truc pareil.
endlesslove.
It's better to die standing up than to spend your life on your knees. ▵
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 78
Date d'inscription : 19/01/2018
Age : 23
Emploi/loisirs : Etudiant en informatique
Lee Duck Hwan
Lee Duck Hwan
MessageSujet: Re: Did you hear that ? ♠ Park Soo Hwa - Lee Duck Hwan   Did you hear that ? ♠ Park Soo Hwa - Lee Duck Hwan EmptyDim 4 Mar - 11:11






Did you hear that ?

Park Soo Hwa & Lee Duck Hwan

Voir Soo Hwa ouvrir la marche pour l'exploration du premier étage rassura le pauvre Duck Hwan qui, suite à sa mésaventure du frigo, était désormais tout penaud et ne disait mot. Ainsi, s'ils devaient encore tomber sur un rat - vivant, cette fois-ci - son complice serait en première ligne et le protégerait ainsi de la vue de ces horribles bestioles. Et puis, c'était lui qui tenait la batte et qui savait s'en servir, raison de plus pour qu'il le précède, pas vrai ? Derrière toutes ces excuses pour se donner bonne conscience, le pauvre garçon était tout simplement en train de remettre en question cette escapade nocturne.

Qu'avait-il imaginé ? Qu'ils vandaliseraient une maison, s'y faufileraient en douce et trouveraient sans difficulté des preuves reliant l'endroit à Phantom ? Ou encore que quelqu'un leur ouvrirait la porte, les inviterait à prendre le thé et leur donnerait tous les renseignements qu'ils convoitaient ? Nul ne saurait dire vraiment ce qui se pouvait bien se tramer dans la tête de Lee Duck Hwan.

Il emboîta donc docilement le pas à Soo Hwa, pas très serein. L'escalier grinçait sous leur poids, chaque marche sur laquelle ils posaient leurs pieds donnait l'impression de bientôt céder et de les emporter dans les tréfonds obscurs des bas quartiers, peut-être même tout droit jusqu'en Enfer. Duck Hwan déglutit à cette pensée, horrifié à l'idée qu'il leur arrive un malheur et que personne ne sache ce qu'ils étaient devenus.

Une fois parvenus sains et saufs au sommet des escaliers, les deux cambrioleurs en herbe n'étaient toujours pas au bout de leur peine. Le long couloir qui s'étendait sous leurs yeux à perte de vue ne leur disait rien qui vaille. Qu'allaient-ils bien découvrir ? Tout dans cette maison leur envoyait des signaux pour les inciter à faire demi-tour, et c'était certainement ce qu'ils auraient dû faire dès le départ.

Perdu dans ses pensées et ses inquiétudes, Duck Hwan ne remarqua pas à temps que son acolyte s'était stoppé net dans son avancée. De ce fait, il se cogna violemment contre son dos. Il grommela une bouillie de mots incompréhensibles mais qui ne devaient de toute façon pas être très beaux à entendre. Il commença à se masser son nez endolori quand Soo Hwa se saisit de sa main qui tenait le portable pour diriger le halo de lumière devant eux.

Au bout de quelques secondes de silence, son partenaire de crime lui confia alors :

« Faut que je t’avoue un truc : Je peux tabasser des mecs bien vivants, mais je sais pas comment on bute des fantômes. C’est un problème. »

Rien dans cette phrase n'était rassurant ou même censé. En quoi est-ce que le fait de savoir qu'il pouvait en temps normal "tabasser" des gens sans scrupules était censé l'apaiser ? Sur quel genre de type était-il tombé, bon sang, et dans quel foutoir s'était-il encore fourré ?

Duck Hwan tiqua cependant sur un mot en particulier. Attendez, est-ce que... Park Soo Hwa croyait aux fantômes ? Même le petit Ducky n'y croyait plus depuis bien longtemps ! Ça, c'était risible, il fallait le reconnaître. Il remercia intérieurement son acolyte de lui avoir tendu une perche aussi longue.

« T'es con, ça existe pas. »

Il dégagea son poignet pris en otage par le grand gaillard apeuré et redirigea le faisceau lumineux sur son propre visage. Le sourire narquois qu'il lui adressa fut déformé en un sourire presque diabolique à cause du jeu d'ombres et de lumières.

« C'est scientifiquement prouvé ! Les seules mauvaises rencontres qu'on peut faire, c'est avec ces maudites bestioles là. »

Pour illustrer ses propos, il se retourna vivement pour éclairer le bas des escaliers d'où provenaient un grattement sur le parquet, semblable à des bruits de pattes. La queue d'un rat venait justement de disparaître à l'instant où il avait été repéré.

« Là ! Tu l'as vu, celui-là ? Ça grouille de partout ! » Gémit-il en se retournant vers son complice.

Le dégoût et la panique qui se manifestaient dans sa voix témoignaient clairement de son aversion pour ces rongeurs des villes. Mais ce n'était pas encore le pire qui pouvait lui arriver, car ce qu'il avait vraiment, vraiment en horreur c'était...

« Oh non... » Fit-il soudainement en se figeant, le visage déconfit.

Car tout autour de lui, sur les murs, au plafond, partout se trouvaient des araignées de toutes tailles. La plupart devait bien approcher les 7 centimètres de diamètres pattes incluses. Et c'était déjà suffisant pour décontenancer le pauvre Duck Hwan qui s'en retrouva presque paralysé.


☾ anesidora

_________________
I’m so glad I’m a human out of all living organisms, What if I was born as a rock? I’d be kicked here and there
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 111
Date d'inscription : 20/01/2018
Age : 27
Localisation : Marché noir
Emploi/loisirs : Tatoueur
Humeur : Le matin, ta gueule.
Park Soo Hwa
Park Soo Hwa
MessageSujet: Re: Did you hear that ? ♠ Park Soo Hwa - Lee Duck Hwan   Did you hear that ? ♠ Park Soo Hwa - Lee Duck Hwan EmptyMer 7 Mar - 13:31






Did you hear that ?

Park Soo Hwa & Lee Duck Hwan


« T’es con, ça existe pas. »


Je grimace en jetant un regard vers mon acolyte, alors qu’il dégage son poignet avec une assurance que je ne lui reconnais pas. Parce qu’il croit que je n’ai pas essayé de m’en convaincre déjà ?

« Parce que t’as la science infuse peut-être ? Nous sommes tous petits dans l’univers, je te rappelle. Ce n’est pas parce qu’une poignée de scientifique dit qu-AH ! Putain ! »

Je gronde en posant une main sur mon torse, au niveau du cœur. Il va me faire faire de la tachycardie ce con. La lumière de son portable, posée stratégiquement juste sous le menton, étend les ombres sur les traits de son visage de façon monstrueuse. L’image, digne d’un film d’horreur, a eu le mérite de me faire sursauter. Immédiatement, je me venge en répliquant rapidement :

« T’es moche ! C’est pas conseillé de se foutre de la gueule du mec qui est armé, Ducky. »

Il m’ignore en ricanant, exposant son point de vue en me désignant les bestioles grouillant dans la maison. Il me désigne l’un des nombreux rats qui doivent avoir élu domicile dans cette baraque, et je suis le rongeur du regard en restant impassible. Duck Hwan semble les avoir en horreur, ce qui m’arrache finalement un rictus satisfait :

« T’es sérieux ? La petite bête a plus peur de la grosse, flippe pas. »

Alors qu’un fantôme, c’était vraiment dangereux. Déjà parce qu’il est impossible de se défendre contre un être immatériel. Ensuite parce qu’il peut s’infiltrer dans la tête des gens, et surtout, ils peuvent largement avoir notre peau. Alors qu’un rat… A moins de se faire mordre et choper la rage, un rat seul ne peut pas faire grand-chose.

Son petit souffle plaintif me parvient, et je tourne la tête vers lui, le voyant pâlir à une vitesse impressionnante. Allons bon, il a aperçut la reine des rats ? Je suis son regard des yeux, ainsi que la lumière qu’il braque sur des dizaines d’araignées accrochées un peu partout. Ce ne sont pas les premières que je remarque depuis notre entrée dans la maison, vu l’état des lieux. J’observe a nouveau le profil de mon ami, l’air totalement tétanisé par nos amis à huit pattes, avant de souffler :

« Pourquoi tu flippes ? C’est clair que ce ne sont pas des reines de beauté, mais elles sont plutôt mignonnes. Tu devrais venir chez moi un de ces quatre, je te présenterai Princesse Diana. C’est ma mygale. Elle est jaune et noire, elle est magnifique. »

D’ailleurs, il faudrait que je la nourrisse en rentrant. Je me retourne vivement en entendant un nouveau bruit et fronce les sourcils, serrant la batte un peu plus fort entre les doigts de ma main droite. Ok. J’inspire profondément en observant le long couloir sombre, et commence à avancer en soufflant :

« Viens Ducky. Il est temps de se comporter en adultes et d’affronter nos peurs. »

Quand est-ce que notre expédition de recherche sur le Phantom s’est transformée en épreuve de courage ? Je ne saurai le dire. Toujours est-il que j’avance, l’estomac noué avant d’ouvrir la première porte sur la droite. Une grande chambre apparaît devant nous, et comme le reste de la maison, est plutôt en mauvaise état. Les draps sont déchirés et recouverts de poussière, mais le plus glauque, ce sont probablement les photos accrochées sur le mur en face. Des dizaines et des dizaines de jeunes filles, environ 18 ans, et toutes dans la même position : assises sur une chaise, les mains sur les genoux et l’air vide. Ok, soit c’est l’ancienne demeure d’un pur psychopathe, soit c’est un putain de revenant et je préfère largement le premier cas.

Ou alors on est sur la bonne piste et Phantom a un sérieux souci dans sa tête.

« Touche à rien, ça vaut mieux. »




☾ anesidora

_________________
Lève les yeux bordel, regarde le ciel. Si t'as envie de te tuer fais le, je te pousse s'il le faut. Mais assume de vouloir quitter le monde qui t'offre un truc pareil.
endlesslove.
It's better to die standing up than to spend your life on your knees. ▵
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 78
Date d'inscription : 19/01/2018
Age : 23
Emploi/loisirs : Etudiant en informatique
Lee Duck Hwan
Lee Duck Hwan
MessageSujet: Re: Did you hear that ? ♠ Park Soo Hwa - Lee Duck Hwan   Did you hear that ? ♠ Park Soo Hwa - Lee Duck Hwan EmptyJeu 22 Mar - 16:52






Did you hear that ?

Park Soo Hwa & Lee Duck Hwan

Duck Hwan fut presque outré par le manque de compréhension dont Soo Hwa faisait preuve. Plus que de l'incompréhension, il semblait prendre le problème bien trop à la légère. Comment osait-il annoncer l'air de rien que les rats et les araignées n'étaient pas dangereux ? Ces créatures du diable pourraient très bien décider d'un commun accord de se lancer sur eux tous ensemble et les prendre au piège ! Les araignées les emprisonneraient dans leurs toiles, et les rats se précipiteraient sur eux pour... Pour...

Le pauvre étudiant flippé eut un frisson irrépressible. Lui qui pensait pouvoir accorder sa confiance à Park Soo Hwa, lui qui avait imaginé un instant que son acolyte serait près à le protéger de tous les dangers lors de cette escapade nocturne, voilà qu'il se trompait entièrement. Pire : il croyait même que le plus inquiétant dans tout ça, c'était les fantômes. Les fantômes ! Fallait-il lui démontrer par A + B que ces soi-disant ectoplasmes n'étaient pas réels contrairement aux autres bestioles qui habitaient cette maison abandonnée ?

Quelque chose dans le discours de Soo Hwa retint l'attention de Duck Hwan. Venait-il d'évoquer une certaine Princesse Diana, son animal de compagnie qui ne serait rien d'autre qu'une... Une mygale ?!

Bon sang, mais c'est quoi ce type ? S'offusqua-t-il mentalement, s'interrogeant de plus en plus sur ce drôle d'énergumène qui l'accompagnait et qui, à la fois, confirmait et démentait tous les stéréotypes dont il pouvait être sujet.

« Vu comment c'est parti, on va même p't'être pas sortir d'ici. Elle va se retrouver orpheline, ta Princesse Diana. Et puis à cause de ça, elle commencera à grossir, et un jour elle sortira de chez toi et elle ira dominer le monde avec toutes ses copines à huit pattes ! Et ce sera ta faute parce que tu m'auras entraîné ici, qu'on va p't'être mourir ici et... »

Duck Hwan ne cessait de déblatérer des paroles sans queue ni tête, ce qui témoignait de son état de stress actuel. C'était inconsciemment un moyen pour lui de se donner du courage et d'oublier la situation dans laquelle il se trouvait. Peut-être que le simple fait d'entendre sa voix dans ce lieu lugubre et silencieux suffisait à le rassurer ne serait-ce qu'un peu.

Au bout de quelques secondes, Soo Hwa décida finalement de prendre les choses en main et l'invita à l'imiter alors qu'il s'engageait dans le couloir sombre et inquiétant qui s'étirait loin devant eux. L'obscurité et l'atmosphère angoissante des lieux donnaient l'impression que ce couloir était interminable et qu'il menait tout droit vers les portes de l'Enfer. En tout cas, une chose était sûre : cette maison était bien plus grande et inquiétante que sa devanture ne le laissait paraître.

Armé de tout son courage, Duck Hwan resta bien caché derrière son complice lorsque celui-ci entreprit d'ouvrir la première porte qui se trouvait sur leur droite. Dirigeant le faisceau de lumière à l'intérieur de la pièce, il put se rendre compte qu'il s'agissait finalement d'une simple chambre. Enfin, jusqu'à ce qu'il finisse par éclairer le mur et découvrir alors un tas de photos aux allures hyper glauques.

« C'est une nouvelle mode ? » S'interrogea Ducky en allant examiner les clichés de plus près, les yeux plissés dans un air sérieux.

En retour, Soo Hwa lui intima de ne toucher à rien. Même si la signification de toutes ces photos lui échappait, Duck Hwan ne put que lui donner raison : tout cela ne disait rien qui vaille et il valait peut-être mieux éviter de se mettre à trop fouiner. S'ils commençaient à mettre leur nez dans ce bazar, ils allaient sûrement devoir en répondre à la police pour s'être empêtrés dans une affaire de psychopathe.

En tout cas, une chose était sûre et certaine dans l'esprit du plus jeune : cette planque n'était certainement pas celle de Phantom ! En aucun cas son idole était quelqu'un d'aussi dérangé que le type qui avait vécu ici auparavant. Sur ce, sans prendre la peine d'examiner la pièce plus en détails, il revint sur ses pas et se tâta un instant d'aller explorer la salle qui se situait juste en face. Puis, un sourire presque perfide s'afficha soudain sur son visage. Il tourna la tête vers son acolyte qui semblait toujours concentré dans les fouilles de la chambre, et commença alors son manège :

« Yah, ahjussi... Je viens de sentir comme un courant d'air froid d'un coup... Pas toi ?  »

Comme pour donner plus d'impact à ses propos, la lumière de son portable s'éteignit soudainement. Mais ça, ce n'était pas de son fait. Est-ce qu'il avait mal surveillé sa batterie et celle-ci s'était vidée plus rapidement que prévu ? Pour une fois qu'il voulait jouer un tour à quelqu'un, voilà que ça ne pouvait même pas durer le temps d'une minute ! C'était comme si une force mystique lui rétorquait « Alors, tu veux faire le malin ? Qu'est-ce que tu dis de ça ? ». Il secoua la tête pour chasser cette pensée. Les forces mystiques, ça n'existe pas !

... Si ?


☾ anesidora

_________________
I’m so glad I’m a human out of all living organisms, What if I was born as a rock? I’d be kicked here and there
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 111
Date d'inscription : 20/01/2018
Age : 27
Localisation : Marché noir
Emploi/loisirs : Tatoueur
Humeur : Le matin, ta gueule.
Park Soo Hwa
Park Soo Hwa
MessageSujet: Re: Did you hear that ? ♠ Park Soo Hwa - Lee Duck Hwan   Did you hear that ? ♠ Park Soo Hwa - Lee Duck Hwan EmptyMer 4 Avr - 12:02






Did you hear that ?

Park Soo Hwa & Lee Duck Hwan

Je me retourne vers mon compagnon d’infortune en entendant le récit sans queue ni tête qui sort de sa bouche avec un débit impressionnant. Comment peut-on raconter autant de bêtises en une poignée de seconde ? Ma Princesse Diana n’a pas besoin de grossir pour dominer le monde. Si elle n’était pas une adepte de la procrastination, il serait déjà à ses pieds. Ou plutôt, à ses pattes.

Le plus important pour l’instant était de terminer cette visite et de déguerpir fissa. Je n’ai aucune envie de tomber nez à nez avec les esprits vengeurs des filles représentées sur ces clichés malsains. J’ai l’habitude de me mettre dans des situations peu enviables, mais celle-ci a clairement une place de choix dans mon top 3 de celles que je ne tiens absolument pas à revivre.

« Yah, ahjussi... Je viens de sentir comme un courant d'air froid d'un coup... Pas toi ?  »

Je me retourne vers lui, et mon cœur fait un bond monstrueux dans sa cage thoracique lorsque la lumière s’éteint brusquement, nous plongeant immédiatement dans la pénombre. Quel espèce de petit con ! Dire que je le trouvais mignon, ce sale gosse.

« Eh gamin, je dois te rappeler que pour ta survie, tu devrais éviter de provoquer un type armé d’une batte ? »

Et en parlant de batte, mes doigts se resserrent autour d’elle, accroché à elle comme si elle était mon pass pour la survie. Comme si les fantômes avaient un corps matériel. Si j’avais su à la base que cette baraque était hantée, je n’y aurai jamais mis les pieds ! Note pour moi-même : si je survis à cette nuit, toujours me renseigner sur les antécédents d’une maison abandonnée, à l’avenir.

« Déconne pas Ducky, rallume ton putain de portable. »

Je me racle la gorge, grondant doucement pour me donner une contenance tout en essayant de me repérer dans la pièce. Le mur de photo est derrière moi, Duck Hwan est à ma droite. La sortie... J’essaie de reconnaître l’entrée de la pièce tout en énumérant les choses qui pourraient effrayer un fantôme. Et dans ma liste, j’en ai zéro... sur zéro.

« Si un revenant avait peur de quelque chose, ça se saurait… De toute façon ils ne ressentent plus la moindre émotion. Comme nous, bientôt, quand on se fera bouffer par l’un d’entre eux… »

Je ne me rappelle plus depuis combien de temps je murmure pour moi-même mais je comprends que mon compagnon nocturne m’a entendu. Et qu’apparemment, il n’est pas responsable de cette absence subite de lumière. Cette simple information m’arrache un horrible frisson dans le dos, alors qu’une angoisse imperceptible commence à peser dans mon estomac. Je ne veux pas. Je ne veux pas mourir comme ça, pas ici et pas maintenant. Pas après avoir réussi à fuir mon père et à me construire, pas maintenant que mon salon fonctionne bien, pas alors que je me suis rapproché d'Ae Ran.

« On est d’accord pour dire que ce n’est pas le repère du Phantom, pas vrai ? Je propose une fuite stratégique. »

Stratégique, peut-être pas. Mais une fuite, ça c’était certain.


☾ anesidora

_________________
Lève les yeux bordel, regarde le ciel. Si t'as envie de te tuer fais le, je te pousse s'il le faut. Mais assume de vouloir quitter le monde qui t'offre un truc pareil.
endlesslove.
It's better to die standing up than to spend your life on your knees. ▵
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 78
Date d'inscription : 19/01/2018
Age : 23
Emploi/loisirs : Etudiant en informatique
Lee Duck Hwan
Lee Duck Hwan
MessageSujet: Re: Did you hear that ? ♠ Park Soo Hwa - Lee Duck Hwan   Did you hear that ? ♠ Park Soo Hwa - Lee Duck Hwan EmptyJeu 26 Avr - 20:44






Did you hear that ?

Park Soo Hwa & Lee Duck Hwan

Comme il s'en doutait, Soo Hwa n'avait pas tarder à l'enguirlander en pensant qu'il était responsable de la coupure de lumière de son portable. Mais cette fois-ci, le pauvre Ducky n'y était pour rien : pour une fois qu'il avait voulu jouer un mauvais tour à quelqu'un, le timing avait était si mauvais (ou ironiquement bon ?) que cela s'était rapidement retourné contre lui. En tout cas, même si la lampe torche improvisée s'était soudainement éteinte, ce n'était pas de son fait à lui. Mais il pouvait se délecter de la perte de contenance de son acolyte qui ne faisait étrangement plus le malin depuis quelques minutes.

Tout comme Duck Hwan quelques instants auparavant, Soo Hwa se mettait lui aussi à déblatérer des inepties comme pour garder le contrôle sur cette situation qui lui échappait. Et s'il n'avait pas lui-même la trouille, sûrement aurait-il arboré un sourire narquois en se délectant de l'expression peu sereine qui tiraillait les traits du visage de Park Soo Hwa.  

Tout de même interloqué par l'inactivité de son portable, l'étudiant en informatique tenta de le rallumer mais rien ne se produisit. Il n'avait pas le souvenir que sa batterie était faible au point de le lâcher aussi vite. Si sa mémoire ne lui jouait pas de tour, il lui restait encore plus de la moitié d'énergie avant de pénétrer à l'intérieur de la maison abandonnée. De plus, même si le modèle de son téléphone n'était pas le plus récent, il n'était pas non plus obsolète et il n'y avait aucune urgence à en changer.

Après quelques secondes qui parurent interminables, la voix de Soo Hwa s'éleva dans la pénombre et brisa le silence avec cette conclusion qui avait dû lui venir à l'esprit tandis qu'il évaluait la situation actuelle :

« On est d’accord pour dire que ce n’est pas le repère du Phantom, pas vrai ? Je propose une fuite stratégique. »

Duck Hwan s'apprêtait à approuver quand quelque chose en lui remit en doute les paroles de son partenaire de crime. Etait-ce absolument sûr et certain qu'ils ne trouveraient aucun indice concernant Phantom ? Tout ce qu'ils venaient de faire, braver les dangers, affronter une horde de rats affamés, repousser les attaques d'horribles araignées grosses comme des pommes, tout cela n'aurait donc servi à rien ?

D'accord, il était sûrement celui des deux qui devait être le plus à la limite de se faire dessus. Mais ils n'avaient pas exploré toutes les pièces, et s'ils manquaient ne serait-ce qu'une seule information concernant le hacker ils n'auraient peut-être plus jamais l'occasion de le retrouver !

« J'suis d'accord mais j'suis pas d'accord. »

Il chercha à tâtons dans le noir le mur sur lequel il prit appui une fois qu'il l'eut trouvé. Plusieurs fois il retira furtivement sa main lorsqu'il pensa entrer en contact avec le corps velu d'une de ces bestioles à huit pattes, réprimant à chaque fois un cri suraigu. Puis, il finit par rejoindre la porte et le long couloir qu'ils avaient commencé à arpenter un peu plus tôt.

« Il reste que deux pièces à fouiller, dont celle tout au bout du couloir. Et en général, ce sont les plus louches donc on va regarder ce qu'il y a dedans et après on s'en va ! »

Une fois encore, dès lors qu'il s'agissait de Phantom l'attitude et l'expression de Duck Hwan changeaient du tout au tout. Lui qui était prêt à s'enfuir à toutes jambes l'instant d'avant, le voilà qui venait de changer d'avis et qui se retrouvait subitement armé d'une forme de courage qu'on ne lui connaissait pas. Combien de temps cela durerait, rien n'était moins sûr. Cette bravoure éphémère pouvait très bien disparaître la seconde suivante. Alors, tant qu'elle se manifestait, autant la mettre à profit en continuant à explorer le moindre recoin de cette demeure lugubre.

Il avança lentement vers le fond du couloir, faisant traîner ses pieds pour ne pas manquer de trébucher à cause d'un objet qui pourrait entraver son avancée.

« Chier, j'vois que dalle. » Grommela-t-il dans sa barbe en plissant des yeux pour s'accoutumer à l'obscurité et espérer devenir subitement nyctalope.

Puis, réalisant qu'il n'avait pas entendu Soo Hwa depuis un moment - ou peut-être était-il tellement plongé dans ses pensées qu'ils n'avait plus fait attention à lui - il lança à son adresse :

« Toujours vivant Park Soo Hwa ? Ou est-ce que les fantômes ont eu raison de toi ? »

Duck Hwan eut un rire presque machiavélique qui rendit l'atmosphère plus démoniaque encore. Peut-être que la porte au fond du couloir était-elle réellement un passage vers l'Enfer.



☾ anesidora

_________________
I’m so glad I’m a human out of all living organisms, What if I was born as a rock? I’d be kicked here and there
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Did you hear that ? ♠ Park Soo Hwa - Lee Duck Hwan   Did you hear that ? ♠ Park Soo Hwa - Lee Duck Hwan Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Did you hear that ? ♠ Park Soo Hwa - Lee Duck Hwan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Linkin Park : Live In Texas
» Park Hae Jin ~ I realy like butts
» Christchurch : Under my skin
» Ivy S. Cobb • That's the time where I'm suppose to put a quote so cool •
» COULEUR CERISE ❥ i don't even know why i do it?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rate me :: 
Downtown
 :: 
Habitations
-
Sauter vers: